• Ostéopathe Uccle, osteopathe Uccle
  • Osteopathe Uccle, Ostéopathe Uccle

Olivier Salavert

Osteopathe D.O. Uccle | Bruxelles ,ostéopathe, Osteopathe, ostéopathe Uccle, ostéopathe Bruxelles,osteo

Tendinopathies induites par les statines: Fréquence, localisation et population type.

 

 

 

Les tendinopathies sont un motif de consultation extrêmement fréquent en ostéopathie. Bien que les causes mécaniques et anatomopathologiques soient bien comprises par les thérapeutes et même par les patients, l'origine médicamenteuse est souvent négligée.

 

 

 

Si l'influence des fluoroquinolones et des glucocorticoides est clairement connu, celui des statines est encore sous estimée. Aujourd'hui traitement phare dans la lutte contre les taux élevé de cholestérol et la prévention des accidents ischémiques cérébraux et coronariens, l'utilisation de cette médication a connu une forte augmentation depuis 1990.

 

Le principal effet secondaire décrit pouvant induire une consultation en ostéopathie sont les atteintes musculaires. Pouvant évoluer jusqu'à la rhabdomyolyse, elle peuvent néanmoins s'accompagner de troubles tendineux qui comme les plaintes musculaires doivent s'améliorer une fois la prise de statines interrompue.

 

 

 

Comme on peut le constater dans l'étude de I. Marie, les tendinopathies sous statine sont un effet secondaire qui semble relativement rare. Néanmoins, ces 2,09% sont à remettre en question car un rapport spontané par un patient peut d'un coté surévaluer cette prévalence par manque de diagnostic clinique mais également passer inaperçue vu leur ressemblance avec les plaintes musculaires en général.

 

Les études citées plus bas permettent pourtant de dégager un profil type du patient pouvant être victime d'un tel effet secondaire. On retiendra particulièrement l'age, l'activité physique, la consommation d'alcool, la présence de diabète ou d'hyperuricémie et enfin une historique de tendinopathie (dans 90% des cas au niveau du tendon d'Achille). Voici un tableau reprenant les caractéristiques types:

 

 

Parmis les tendinopathies décrites, l'atteinte du tendon d'Achille est la plus fréquente et peut ne pas être forcement isolée. Nous vous présentons ci-dessous les conclusions des études (citées en bas de cet article) à prendre en compte pour suspectée une tendinopathie induite par la prise de statines.

 

 

 

 

 

 

Comme nous le constatons, le tendon d'Achille est le plus touché avec le tendon quadricipital. Le membre inférieur en général est le plus susceptible de développer une tendinopathie sous statine avec 71% contre 29% pour le membre supérieur.

 

 

L'utilisation de ces données dans le strict cadre d'une consultation d'ostéopathie (ou même de kinésithérapie) est à concevoir sur deux plans.

 

1) La réduction des effets secondaires par arrêt des statines peut-elle augmenter l'efficacité d'une thérapeutique manuelle? 

 

Le principal but de notre approche en ostéopathie est de diminuer l'état de tension local et régional afin de faciliter ou relancer un processus de guérison d'une lésion.

 

Sachant que le principal effet secondaire sont les atteintes musculaires et l'augmentation de tonus général (très fréquent), notre approche risque de ne pas avoir l'effet voulu. Tout travail ostéopathique aurait alors un effet très limité dans le temps.

 

 

2) L'interruption temporaire des statines constitue-t-il un risque pour le patient?

 

Bien que l'efficacité des statines dans la lutte contre le taux de cholestérol ai été prouvée, l'intérêt préventif à moyen et long terme est encore discuté. Les guidelines ont d'ailleurs été rediscutées car les statines étaient surprescites. A ce jour, une prise à long terme semble indiquée pour des patients à fort risque cardiovasculaire et quand l'application de la thérapeutique montre une diminution de ce risque.

 

Concernant la reduction de la plaque d'athérome, une prise de statine sur une durée de 15 ans est nécéssaire pour obtenir un résultat significatif... Hors la guérison d'une lésion tendineuse prend en moyenne 8 semaines.

 

 

Dans de telles conditions, toute prise en charge d'un patient nécessiterait d'envisager avec l'accord du médecin traitant l'interruption temporaire (environ 2 mois) des statines afin d'améliorer les chances de succès de notre thérapeutique.

 

 

  • Pertuiset E, Tendinopathies induites par les statines, Le journal faxé de rhumatologie, 2009

  • Chazerain P, Hayem G, Hamza S et al. Four cases of tendinopathy in patients on statin therapy. Joint Bone Spine 2001 ; 68 : 430-3.

  • Marie I, Delafenêtre H, Massy N et al. Tendinous disorders attributed to statins: a study on ninety-six spontaneous reports in the period 1990-2005 and review of the literature. Arthritis Rheum 2008 ; 59 : 367-72.

  • Beri A, Khattri S. Tendon rupture and statin therapy : is there a link? Arthritis Rheum, 2008 ; 59 : 1202.

  • Riley G. Tendinopathy – from basic science to treatment. Nature Clinical Practice Rheumatol 2008 ; 4 : 82- 9.

  • Shin JI, Lee JS. Tendinopathy and statin use: the role of matrix metalloproteinase or eicosanoids ? Arthritis Rheum 2009 ; 61 : 286-7.

Please reload

Posts à l'affiche

Bilan économique positif de l'ostéopathie en France.

June 21, 2019

1/6
Please reload

Posts Récents

December 21, 2016